Art & Histoire

Denim art : le jeans & les street artistes?

denim art


Le denim art est source d’inspiration inépuisable : créer une œuvre d’art comme créer un jeans. 2 artistes coup de cœur aujourd’hui : Ian Berry et Andrew Huang.


Faire revivre de vieilles paires de jeans à travers d’incroyables toiles, c’est ce que propose Ian Berry de son surnom Denimu (du mot denim en japonais : /Den-i-mu/). En utilisant un medium inédit mais universel à la fois, le denim, cet artiste nous fait voir la vie en bleu et invente un nouveau concept, le denim art : que va-t-il créer avec ses vieux jeans ?

Pour la petite histoire, tout commence durant son enfance. Lors d’un nettoyage de printemps, il se retrouve face à un amas de vieux jeans destinés à une œuvre de charité. Épris de souvenir par lesquels l’on porté ces jeans, Denimu décide de leurs donner une seconde vie sur toile.

denim art

Il trouvera ainsi sa voie d’artiste. Il utilise les différentes nuances de tissus, les volumes, les délavages pour créer des toiles de jeans réalistes et pleines de contrastes. De ce travail ressortent de remarquables portraits, paysages urbains, scènes, que le denim met en vie.

On adore ! Et vous ?

denimu_art_picadillyline2

Pour admirer ces œuvres, rendez-vous sur son blog ou si vous passez par Londres, à la Catto Gallery à partir du 15 novembre 2016

Créer un son avec du jeans ? C’est le créneau de l’artiste canadien multi-instrumentaliste et multi-genre Andrew Huang. Il publie des créations en s’inspirant des thèmes proposés par ses internautes mais s’amuse avant tout à composer avec des objets du quotidien.

Avec un millier de paires de jeans, l’artiste transforme notre denim quotidien en du denim art. Frottements sur les différents tissus, braguettes qui s’ouvrent et se referment ou encore lancers de jeans, Andrew Huang l’utilise sous ses moindres coutures pour nous proposer un son bien rythmé.

Mais où a-t-il trouvé autant de paires de jeans ? Boutiques, amis, toutes les solutions ont été employées afin de trouver ces 1000 jeans, déchirées et usées. Il lui a fallu une journée entière pour filmer sa création et enregistrer ses différents sons. Et c’est après 30h de mixage qu’il obtient finalement cette composition originale. Un vrai « jeanius ».

A écouter de suite!